Casino : les portefeuilles électroniques augmentent leurs tarifs



Les portefeuilles électroniques Neteller et Skrill sont des solutions de paiement qui sont utilisés par un grand nombre de joueurs en vue de créditer leurs comptes sur les casinos en ligne. Ces derniers proposent tous cette méthode de paiement, que l’on pense à Cosmik casino, au casino Paris VIP, au casino Lucky31 ou encore au casino Hermes. Ils représentent en effet une solution alternative intéressante pour les joueurs qui ne désirent pas renseigner leurs informations bancaires sur les sites de casino en ligne pour des raisons de sécurité. Mais en 2015, les deux poids lourds du secteur se sont livré une véritable guerre, et c’est finalement Neteller qui a racheté la société Skrill, une acquisition qui l’a amené à revoir sa grille tarifaire.

Acquisitions multiples de Neteller

Au début de l’année 2015, Skrill a racheté les sociétés Paysafecard et Ukash. Ne voulant pas rester impuissant face à ce rachat, Neteller a alors décidé de racheter ces trois sociétés pour une somme d’1,1 milliard d’euros. La fusion de ces quatre sociétés a alors donné naissance à une nouvelle entité : Paysafe Group Plc. Cette nouvelle société est devenue le leader incontesté du marché des portefeuilles électroniques, et étant donnée le coût très élevé de ce rachat pour les actionnaires de Neteller, cette dernière a donc revu sa grille tarifaire en vue d’augmenter ses revenus pour satisfaire ses actionnaires.

Les joueurs en pâtissent

Les joueurs sont donc les premiers concernés par cette augmentation tarifaire qui les pénalise concrètement. À titre d’exemple, Neteller a rendu payant les frais relatifs à l’envoi de fonds entre les joueurs en octobre 2015, un service qui était jusque-là gratuit. En avril 2015, les propriétaires d’une MasterCard Skrill ou Neteller ont vu les frais liés aux retraits en distributeur s’afficher à 1,75% du montant retiré, des frais qui ne cessent d’ailleurs pas d’augmenter.